17/06/2007

 Ma période algérienne (1977-1983)

Les noms de mammifères sauvages en Algérie

Malher Frédéric 1983

polycopié USTHB Alger

Ca ne parle pas d'oiseaux, mais tant pis....

J'ai recueilli dans la bibliographie et surtout par interview, les noms dans les divers dialectes arabes et berbères algériens des espèces de mammifères sauvages. J'y ai joint quelques précisions sur le statut des espèces en Algérie, ce qui a valu à ce travail que je croyais oublié d'être cité dans un rapport algérien sur le Guêpard en 2006 !

 

Les Tourterelles en Algérie

Malher Frédéric 1982

9ème Colloque francophone d'Ornithologie. Paris (non publié)

A l'époque 2 espèces de Tourterelles occupaient l'Algérie : la Tourterelle des bois et la T. maillée.

La T. des bois occupe le nord (au sens large) où elle est migratrice. Au Sahara, une population sédentaire occupe les oasis du Hoggar et du Tassili n'Ajjer. La nouveauté est l'existence d'une population sédentaire au Touat et Gourara (Adrar, Timimoun). Le seul exemplaire trouvé mort avait une longueur d'aile nettement moins grande que les sous-espèces classiques : sélection génétique d'une population sédentaire.

La T.maillée, qui était classiquement limitée aux oasis du centre et de l'est du pays (jusqu'à Gardaïa, El Goléa et Bou Saada) s'est en fait étendue vers l'ouest (présence dans la Saoura et le Gourara) et vers le Nord (Alger !).

Ces expansions étaient replacées dans le cadre de l'expansion de nombreuses espèces de Tourterelles, en Afrique ou en Europe (avec la T.turque, qui, depuis, s'est établie aussi en Algérie)

 

Mise à jour de l'avifaune algérienne

Ledant J-P, J-P. Jacob, P. Jacobs, F.Malher, B.Ochando & J.Roché 1981

Gerfaut 71 : 295-398

 

La dernière publication globale sur l'Algérie datait de 1940.

Nous avons rassemblé de nombreuses observations dispersées dans la biblio ou restées dans les carnets de note de divers ornithos et nos propres observations pour faire évoluer de manière considérable le statut de nombreuses espèces.

La publication "à jour" est maintenant "Oiseaux d'Algérie" de P.Isenmann et A. Moali en 2000.

Ebauche d'une répartition de la Pie-grièche grise en Algérie

Malher Frédéric 1979

6ème Colloque francophone d'Ornithologie. Paris (non publié)

A l'époque encore appelée Lanius excubitor, la Pie-grièche méridionale ( Lanius meridionalis ), pour lui donnner son nom actuel, compte 3 ss-espèces en Algérie (algeriensis, dodsoni et elegans). Algeriensis est très localisée dans le nord, elegans occupe les oasis avec une belle densité. Dodsoni se trouve sur les Hauts-Plateaux.Sa répartition se calque assez bien avec la présence de buissons naturels (jujubier) ou "artificiels" (paquets de fils barbelés restant de la ligne Maurice qui séparait l'Algérie du Maroc pendant la guerre de Libération).