16/06/2007

 Mon DEA...et ma première publi !

Rougegorge réduit

Les oiseaux du parc de Foljuif

Malher Frédéric, 1974

DEA d'Ecologie Animale. Univ. Paris VI juin 1974

 

Dans un parc de 12 ha, autour d'un "chateau" situé près de Nemours (77), nous avons suivi la population d'oiseaux pendant un an, par le baguage et par quadrat pendant la saison de reproduction.

52 espèces ont été capturées.Certaines espèces ont pu être suivies plus particulièrement :

-le rougegorge, avec une population sédentaire plus un passage en avril

-le troglodyte avec des sédentaires et un passage en avril, surtout de femelles si l'on en croit la répartition des longueurs d'ailes

-le merle avec une population sédentaire où il y a 2 fois plus d'adultes que d'immatures et une erratique avec presque l'inverse. Le suivi du poids, aussi bien en moyenne que pour certains individus , a montré une augmentation notable en hiver : +22% en moyenne, mais +33% pour 2 ind

-le baguage devant les mangeoires a permis le suivi des mésanges charbonnières et bleues : par capture/recapture, on a pu estimer la population qui s'y approvisionne à 200 mésanges charbonnières et 90 mésanges bleues.

 

Le dénombrement des oiseaux nicheurs a montré la présence de 48 espèces, ce qui est une grande variété pour une aussi petite surface. Le total de couples nicheurs est aussi très important : 145-186 c/10ha.

La cartographie des territoires a permis de remarquer l'absence totale d'exclusion entre les 2 espèces communes de mésanges (bleue et charbo) mais une exclusion totale entre les 2 espèces de roitelets.

 

Pour une conception scientifique et écologique de l'ornithologie. Un aspect du problème: l'utilisation des statistiques

F.Malher, 1974

Alauda 42 (2) :236-238

Un titre bien prétentieux pour mon premier texte dans une revue ornithologique !....Le texte l'était sans doute un peu aussi : le petit étudiant que j'étais expliquait doctement que l'ornithologie française , pour rejoindre le niveau de ses consoeurs européennes, devait quitter le domaine de la simple observation pour passer au stade des études quantitatives, ce qui nécessitait l'utilisation des outils statistiques à la disposition de l'écologie.

Ce qui me rassure c'est que, plus de 30 ans après, je suis encore d'accord avec moi-même....;-)