29/03/2009

Le Moineau à Paris : déclin ou pas ?

Communication Newcastle

The House Sparrow in Paris : results of a five-year monitoring

 Communication   aux 2èmes Rencontres sur le Déclin du Moineau Urbain (Newcastle 24-25 Février 2009)

 Abstract à paraître dans International Studies on Sparrows (Zielona Gora – Pologne)     

 

Cette communication  ne correspond pas à un travail personnel mais résume les résultats des 5 premières années de l’enquête Corif-LPO sur le Moineau domestique à Paris : effectuée depuis 2003 par une cinquantaine de volontaires chaque année, elle consiste à relever le nombre de moineaux observés en 10 mn sur 160 points tirés au sort.

Les résultats peuvent être résumés ainsi :

-  la densité du Moineau varie beaucoup selon les quartiers (maximum dans la couronne Est, minimum dans l’Ouest parisien ) . Elle est liée (négativement) au niveau social du quartier  

-  la tendance est à la stabilité sur 18 des 20 arrondissements

- une chute très forte est trouvée dans le 11ème arrdt (-92% en 4 ans) et le 15ème arrdt (-74% en 4 ans)

Le rapport entre niveau social et population de moineau est déjà connu. L’explication de la chute dans le 11ème et le 15ème peut être liée à une rénovation de ces quartiers 

12:14 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

comment compter les moineaux pourquoi,voulez vous compter les moineaux,pour savoir si vos ordures de faucons pèlerin auront assez amanger dans les 5ans a venir car se sont eux qui les tues pour les manger.a orly ils y en a des saletès de fauconset tout les jours ils font des massacre ils tuent les moineaux et les mangent a paris dans le8è ils y en aussides ordures de pèlerins .alors au lieu de vouloir compter les moineaux attrapez et emmenez les le plus loins possible de c'est ordures de prèdateurs car vous le savez tres bienque c'est a cause de sesfaucons que les moineaux disparaissent

Écrit par : modyblue | 28/11/2009

Réponse à une "amoureuse" des moineaux Et les horribles souffrance de la malheureuse chenille odieusement agressée par le moineau pour nourrir ses jeunes, vous y avez pensé ? Elle aurait pu donner un si joli papillon ....
Plus sérieusement, et en laissant de côté les insultes proférées (insulter des oiseaux, quelle drôle d'idée..autant peindre devant un aveugle ou passer un disque à un sourd !), vous faîtes une confusion entre le Faucon pèlerin, qui ne niche pas (pas encore ?) à Paris ni en banlieue et se nourrit surtout d'oiseaux de taille supérieure où égale à celle de l'étourneau et le Faucon crécerelle, qui niche couramment en ville,et se nourrit de mulots et campagnols à la campagne (et sur les aéroports....) mais aussi d'une bonne quantité de petits oiseaux (principalement des moineaux effectivement) en ville....
Le principe même du fonctionnement de la Nature est la chaîne alimentaire : A mange B qui mange C qui mange.... Il n'y a pas le bon végétarien et le méchant prédateur, chez les animaux d'ailleurs il n'y a pas de bons ni de méchants, ce sont des catégories uniquement humaines....

En tout cas, comme les fauconc crécerelle sont présents à Paris depuis des décennies, ce n'est pas lui qui est la cause de la diminution récente de ses effectifs dans 2 arrondissements parisiens !
Frédéric Malher

Écrit par : Frédéric Malher | 01/12/2009

Les commentaires sont fermés.